Back to top

Discours de mobilsiation lors du meeting à Capeyron

Mérignac – intervention de Gérard Chausset.A 3 jours du premier tour des élections municipales, qui sont aussi communautaires (jy reviendrai), c’est avec enthousiasme et détermination que nous proposons aux mérignacais un nouveau contrat municipal avec Alain Anziani pour les 6 prochaines années.Je voulais d’abord présenter les 8 représentants EELV : Julie KERVENIC, Jean Louis Couronneau, Anne Couplan, Stephane GASO, Gwenaelle Girard, Jean Claude Pradels, Sylvie CASSOU.

Plus que quelques dizaines d’heures avant la fin de notre campagne municipale. Nous avons réussi à faire vivre l’écologie dans cette campagne.

Pollution

 

L’actualité récente, avec les pics de pollutions, démontre que les alertes – et les solutions – que les écologistes répètent depuis longtemps ont tout leur sens.

 

Agir localement

 

L’un des principes fondamentaux de l’écologie politique est « penser globalement, agir localement ». Et en effet, l’implantation locale de l’écologie est un maillon essentiel pour diffuser nos idées et démontrer par l’exemple et au quotidien que nos solutions fonctionnent. D’autres Partis ont fait le pari que ces campagnes municipales constituaient une campagne nationale. En ce qui me concerne, je pense le contraire. Alors que les crises frappent les françaises et les français, beaucoup de citoyen-ne-s attendent des politiques qu’ils répondent à la question posée par une élection.

 

Répondre à la question

 

Or, la question posée aux élections municipales est : Quelles solutions concrètes et immédiates aux problèmes du quotidien pouvez-vous m’apporter ? C’est à cette problématique précise que nous avons eu à cœur de répondre. Car je suis convaincu que les écologistes mais également l’ensemble des composantes de la liste conduite par A ANZIANI, sommes au cœur de ces réponses : proximité, démocratie locale et participative, filières courtes, qualité de la vie, respect de l’environnement et de la Nature, lutte contre les pollutions et les nuisances, alimentation, éducation, culture, loisir, déplacements, services publics, lutte contre les discriminations, Emploi logement...

Sur tous ces sujets, nous avons su apporter des réponses coordonnées et transversales autour d’un concept simple : Merignac une ville pour vous.

 

Contribution

 

Les écologistes dont je me fais le porte parole aujourd’hui ont contribué de manière active et constructive à l’élaboration de ce projet. On y retrouve ainsi des propositions que nous avons mise en avant telles que :

 

Sur la nature en ville :

- la mise en place d’un fonds vert pour acquérir des terrains et leur donner un usage public par exemple le projet de création d’un nouveau parc urbain de 9 hectares à Pichey

 

Sur la transition énergétique

  • la création d’un réseau de chaleur sur la ville
  • le lancement d’un plan de rénovation thermique des bâtiments municipaux

 

Sur la mobilité et les transports :

  • le passage de 85 km à 110 kms de voies cyclables
  • le développement de la marche à pied avec un programme de réfection des voiries et de bateaux
  • la poursuite de l’effort en faveur des couloirs de bus

 

Dans le domaine de la jeunesse et du social :

  • la création d’une maison des aidants
  • l’augmentation des places en crèche et en centre de loisirs et l’encouragement à l’innovation (horaires décalés, ateliers de parentalité, création de maisons d’assistantes maternelles, etc.)
  • l’amélioration de l’alimentation scolaire avec notamment le passage au 100% bio dans les crèches

 

Vision partagée

 

Plus globalement, le projet porté par la liste d’Alain Anziani est le fruit d’une vision partagée et renouvelée de l’urbanisme et du développement urbain en phase avec les défis de demain que sont la transition énergétique et l’articulation ville/nature.

 

Il nous reste  plus que 2 jours avant le vote, cette campagne a été active. Mais elle n’est pas gagnée d’avance.

 

Métropole

 

L’élection de dimanche est aussi, et pour la première fois, une élection communautaire. En glissant votre bulletin de vote dans l’urne ce dimanche, vous ferez en effet un double choix : celui de l’équipe municipale qui gèrera votre ville pendant 6 ans mais vous choisirez également les 10 conseillers communautaires qui représenteront Mérignac à la Communauté urbaine.

 

Que de chemin parcouru.

Par la communauté urbaine depuis sa création en 1968 ! A l’époque, la finalité était d’assurer les services urbains basiques : la distribution d’eau, la gestion des déchets, l’assainissement. Par la suite, la Communauté urbaine n’a cessé de monter en charge et a largement façonné l’agglomération d’aujourd’hui par de grandes réalisations telles que le tramway, le pont Jacques Chaban Delmas et bientôt la grande salle de spectacles rive droite.

majorité de gauche : logement social, prix de l’eau, Transports

 

Tout ceci est le fruit en très grande partie de la majorité de gauche qui a fait aboutir ces grands projets et qui a également à son actif un bilan solide en matière de logement social (production multipliée par 2 en 6 ans) et de renégociations avec les grands groupes privés (baisse de 10% du prix de l’eau pour l’usager, nouvelle délégation de service public des transports avec une nette amélioration de l’offre, notamment en matière de bus, pour les usagers). Nous avons réalisé le 3 fois 30 : 30 millions de voyageurs en lus, 30 km de couloirs de bus et 30 km de tramway !

 

Demain, en 2015, la Cub se fera Métropole avec de nouvelles compétences.

 

Un bruit court actuellement, A JUPPE serait le meilleur Maire de France. Alain Juppé est surtout habile en communication. Une chose est sûre selon moi il n’ pas été le meilleur président de la CUB, nous ne voulons pas qu’il le redevienne, car on connait déjà ses projets, adieu le retour en régie de l’eau.

 

Nous écologistes, sommes convaincus depuis toujours que l’intégration intercommunale n’est pas à craindre, dans la mesure où l’identité de nos communes est préservée et respectée. Nos concitoyens vivent déjà la Métropole au quotidien : ils résident à Mérignac, travaillent sur Pessac, vont au théâtre à Bordeaux, au concert à Cenon, amènent leurs enfants jouer dans les parcs de Gradignan, participent aux festivals et autres animations à Blanquefort ou à Bègles, pratiquent le sport à Mérignac…

Les habitants de l’agglomération n’ont pas peur

 

D’une agglomération qui se saisit des grands enjeux qui sont les leurs aux quotidien : faciliter leurs déplacements, leur offrir des équipements de qualité, leur permettre de se loger à un coût raisonnable. Ils sont en effet attachés à la proximité que leur offre la commune tout comme ils sont en attente d’un renforcement du niveau intercommunal car ils sont conscients que l’argent public n’est pas infini et la mutualisation au niveau de la communauté urbaine va dans le sens de leur intérêt. C’est notamment grâce à cette coopération intercommunale que les mérignacais pourront bénéficier d’un stade nautique rénové, ce que la ville de Mérignac n’aurait pu assumer financièrement seule.

 

Une métropole stratège

 

Pour conclure, nous sommes entrés désormais, grâce notamment au président de la Communauté urbaine, Vincent Feltesse, dans l’âge de la métropole stratège.

 

Pour ne reprendre qu’un seul des grands enjeux qui préoccupe particulièrement les écologistes, à savoir la transition énergétique : les réponses ne se trouveront pas à la seule échelle communale car il s’agit bien de préparer l’agglomération de demain tout en anticipant les limites physiques des énergies fossiles.

 

Le 23 mars, vous avez donc un choix déterminant entre vos mains pour faire de l’année 2014 non pas un point d’arrivée mais un point de départ pour notre agglomération et pour entamer un nouveau cycle de projets.

 

Que ce soit pour Mérignac mais également pour la Métropole

Il nous reste 2 jours, je nous invite à faire preuve de la même détermination et de la même constance pour, inlassablement, répéter nos solutions et nos convictions. Si chaque personne présentent ici, prend son bâton de pèlerin pour convaincre 5 personnes, nous ferons la différence dès le premier tour.

Je vous remercie.