Back to top

Transports à Bordeaux : « Haro sur le téléphérique », « pas de géant pour l’humanité »… Le projet de télécabines fait parler. Revue de presse

Vous trouverez ci-dessous l'article de Sud Ouest concernant le débat en conseil de Métropole sur le bilan de la concertation du projet de Télécabine entre la rive droite et la rive gauche. En pièce jointe ma contribution au débat.

Transports à Bordeaux : « Haro sur le téléphérique », « pas de géant pour l’humanité »… Le projet de télécabines fait parler
Par Denis Lherm - d.lherm@sudouest.fr
Publié le 31/03/2023 à 17h46
 
Ce vendredi en conseil de Bordeaux Métropole, les élus ont rivalisé de verve pour encenser le projet de téléphérique ou… le descendre
On ne sait s’ils le choisiront en juin 2023 comme nouveau mode de franchissement de la Garonne mais, d’ores et déjà, le projet de téléphérique met les élus de Bordeaux Métropole en verve. Ce vendredi 31 mars, le bilan de la concertation publique sur le projet les a beaucoup inspirés. Plusieurs d’entre eux, surtout à droite, estiment que cette concertation était orientée, déséquilibrée en faveur de ce projet qui doit relier le quartier de Bacalan aux coteaux de la rive droite (Lormont ou Cenon). « La concertation proposait de choisir entre un téléphérique et… un transport par câbles, bref entre un téléphérique et un téléphérique », ironise Christophe Duprat, le maire de Saint-Aubin-de-Médoc.
 
Télécabines à Bordeaux : « un projet coûteux et inutile », selon la Fédération des usagers
 
La Fédération nationale des usagers des transports estime que le projet de télécabines n’apportera rien à un réseau TBM dont les priorités sont ailleurs. Un tram sur le pont Chaban aurait sa préférence

« Pas à la hauteur »
Il poursuit sur le même registre, évoquant l’exposition de deux modèles de cabines sur les quais de Bordeaux. « On connaît déjà les cabines de quelque chose qui ne se fera pas ! Avec la couverture presse qu’il y a eu, c’est normal que les gens soient pour ! » Christophe Duprat en est convaincu, ce projet est une erreur. « Il n’est pas à la hauteur de l’enjeu, alors que la ligne A du tramway va atteindre la saturation. Pour le téléphérique, on parlait au départ de 9 000 à 10 000 voyageurs par jour, la délibération d’aujourd’hui dit 18 000, je ne sais pas où vous allez les trouver ! À Toulouse, ils ont à peine 5 000 voyageurs par jour. »

Bilan « pas favorable »
Thomas Cazenave (Renaissance) se tourne vers Jean Touzeau, maire PS de Lormont, qui a dressé un tableau laudateur du téléphérique. « Vous nous parlez d’un bilan favorable (de la concertation, NDLR), mais il y a 52 % d’avis contre ou neutre, donc ce n’est majoritairement pas favorable. » Il dénonce « une concertation amputée de l’analyse des alternatives, dont une comparaison avec le bouclage du réseau de tramway », ajoute-t-il, évoquant une liaison tram entre les lignes A et B via le pont Chaban-Delmas. Le téléphérique est présenté comme un gadget touristique qui n’apportera rien au réseau, « un saut de puce », alors que les besoins de transport sont considérables.
Télécabines à Bordeaux : plongée dans le registre de concertation
 
Ce lundi est le dernier jour pour participer à la concertation sur le projet de télécabines lancée par Bordeaux Métropole. Une majorité favorable au transport par câble entre les Bassins à flot/Bacalan, rive gauche, et le coteau de la rive droite se dégage

« Prendre de la hauteur »
À gauche, on sent qu’il faut empêcher la rupture du câble. « Ce débat me laisse sans voix, c’est haro sur le téléphérique ! » s’emporte Clément Rossignol Puech, maire EELV de Bègles, vice-président de la Métropole chargé des mobilités. Maire PS de Cenon, Jean-François Égron monte d’un cran : « La rive droite avait lutté pour avoir le tramway, le saut de puce du téléphérique sera un pas de géant pour l’humanité… de la rive droite ! » Élu à Mérignac, Gérard Chausset couronne ce concours d’éloquence en conseillant de « prendre de la hauteur ». Rires dans l’assemblée. Ce qui ne signifie pas, pour lui, de monter dans le téléphérique, loin de là.
 
Projet de téléphérique à Bordeaux : un « gadget » cher et inutile, selon l’opposition
 
Les élus de la droite et du centre à Bordeaux Métropole estiment qu’un téléphérique ne servira pas à grand-chose. Pour moins cher, ils défendent l’idée d’un tramway
Comme nombre d’autres élus, Gérard Chausset estime qu’une nouvelle liaison de tram entre rive droite et rive gauche via le pont Chaban-Delmas sera autrement structurante qu’un téléphérique non maillé avec le reste du réseau et imposant des ruptures de charge. Les élus prendront leur décision lors du conseil de Métropole du mois de juin 2023.