Back to top

Le départ de Nicolas Hulot, deux défaites, celle d'Emmanuel Macron et de l'écologie.

La démission en direct à la radio de Nicolas Hulot est la confirmation du déficit de sensibilité à l’écologie d'Emmanuel Macron, même si certaines mesures, en un peu plus d'un an, ont été prises.
Emmanuel Macron n' a pas su mesurer et préserver la chance d'avoir un tel homme dans son gouvernement.
C'est une déception : Nicolas Hulot est avant tout une conscience de l'écologie. En effet, ce n'est pas un scientifique, ni un politique, ni un intellectuel ni une autorité morale, mais tout simplement un animateur de télévision, connu de tous, « un gendre idéal » qui au fil de son travail a pris conscience de l'enjeu et de l'urgence écologique. Il est devenu la conscience du grand public, la personnalité préférée des français, écouté par les plus grands.
Pourtant cela n' a pas suffit. Il est tombé, non pas sur le nucléaire, le glyphosate ou Notre Dame des Landes, mais tout simplement sur les chasseurs qui ont eu gain de cause pour la baisse du coût du permis de chasse! Ce fut la cartouche de trop.
L' « ancien  monde » a encore de beaux restes.
Mais, cette démission, c'est aussi la défaite des écologistes. Pourquoi ? Car Nicolas Hulot, toute personnalité préférée qu'il soit, est d'abord un homme seul qui ne peut s'appuyer sur une force politique majeure. Si l'écologie politique ou associative représente une force influente auprès des citoyens, elle ne constitue pas réellement une force politique crédible. EELV avec moins de 5 mille militants a échoué dans la constitution d'un parti politique capable d'exercer le pouvoir et de sortir l'écologie de sa culture minoritaire.
Comme d'autres j'avais mis beaucoup d'espoir dans la présence de Nicolas Hulot au gouvernement. Je regrette son départ. Il était un rempart et une chance pour celles et ceux qui ont envie d'agir et de construire un monde nouveau, écologiquement responsable et solidaire. C'est une occasion ratée.
Je souhaite que cet acte, que je salue, serve de prise de conscience à l'ensemble de la société pour constituer une réelle force politique, unie, indépendante, capable de porter le projet de la transition écologique.
Gérard CHAUSSET
Adjoint au Maire de Mérignac