Back to top

Désigné premier des écologistes aux municipales de Mérignac 2014: revue de presse

Publié le 27/06/2013 à 06h00
Par Dominique Manenc

commentaire(s)

 

 

Les écologistes en piste

Pour la quatrième fois, Gérard Chausset vient d’être désigné par les militants pour animer avec une équipe le projet qui constituera l’axe de la campagne municipale.

Gérard Chausset entouré de son équipe de fers de lance qui travaille sur le projet.

Gérard Chausset entouré de son équipe de fers de lance qui travaille sur le projet. (PHOTO D. M.)

Partager

 

Envoyer à un ami

 

Imprimer

En 1995, Gérard Chausset avait été désigné premier des écologistes par les militants mais l’aventure des municipales s’était arrêtée là. En 2001 et 2008, ses camarades lui avaient renouvelé leur confiance : des élus sont entrés au Conseil municipal et à la CUB. « Depuis le début, je n’ai cessé d’œuvrer pour que le développement social et économique intègre l’écologie », rappelle l’adjoint à l’environnement et aux déplacements qui vient d’être investi une quatrième fois dans cette mission par le groupe local Europe écologie Les Verts. « Avec 40 adhérents, nous constituons la section la plus importante d’Aquitaine ».

Il s’appuie sur un bilan « flatteur » : l’Agenda 21, la politique économique, les espaces verts. « Élu depuis treize ans, je souhaite mettre notre expérience au profit d’une majorité municipale à Mérignac et à la CUB. » Pour ce faire, le groupe est en train de travailler sur un projet autour duquel s’articulera la campagne municipale.

« Vertueux et exemplaires »

Trois axes ont été définis. D’abord, ce qui est bien pour aller vers l’exigence de solidarité et d’équité. « On veut faciliter les déplacements des personnes âgées et les échanges entre générations. Également créer un véritable espace éducatif pour la jeunesse avec un fonds pour réaliser leur projet d’insertion sociale et professionnelle. »

L’éducation artistique, sportive, scientifique, technique entre dans ce volet qui tiendra compte de la réforme des rythmes scolaires.

Deuxième chapitre : ce qui est bon pour tendre vers l’excellence environnementale. « Nous relèverons le défi de la lutte contre le changement climatique avec un plan d’action vers la transition énergétique », souligne Gérard Chausset. La lutte contre les pollutions. « Lorsqu’une entreprise s’installe, nous devons rester vertueux et exemplaires au niveau de l’environnement. »

Création d’un fonds vert

Troisième axe : ce qui est beau pour un cadre de vie de qualité.

Europe Ecologie Les Verts prône une croissance équilibrée entre les programmes immobiliers, les zones industrielles et commerciales tout en veillant à la préservation des zones naturelles, la biodiversité, la mobilité apaisée, l’habitat et les espaces de vie collective. « Nous initierons un fonds vert pour acquérir et préserver le patrimoine foncier. La nature sera au cœur de notre projet ». L’écologie de proximité sera abordée : zéro déchets chez les particuliers.

« Protester, participer, proposer, voilà nos trois principes qui soutendent notre vision de la société et de la ville. Nous négocierons ces éléments de notre programme avec la tête de liste socialiste. S’il y a désaccord, nous reprendrons nos billes », résume Jean-Claude Pradels.

Elections municipales

Mérignac, Communauté Urbaine de Bordeaux 2014

 

Présentation de la candidature de

 

 Gérard CHAUSSET, animateur du projet

 

 

Après avoir été désigné premier des écologistes par mes pairs de Mérignac, je tiens à  dire toute la joie et la fierté que j’éprouve à être reconduit pour la 4ème fois dans ce rôle.

En 1995, j’avais conduit la première liste Verte à Mérignac. En 2001 et en 2008, j’avais été également désigné comme premier écologiste. C’est donc une confiance renouvelée.

 

Pour autant, cette fois-ci la confiance accordée est encore plus importante, car elle s’est faite naturellement, avec une équipe de plus en plus nombreuse et soudée.

 

Cette marque de confiance s’effectue dans un contexte particulier, car depuis 1995, je n’ai cessé d’œuvrer pour que le développement social et économique  intègre l’écologie tout en développant de façon collective le groupe de Mérignac.

 

Le bilan est là : 6 élus municipaux depuis 2001, 2 élus à la CUB, des délégations, des prises de responsabilités, des engagements, des protestations, des réussites mais également des déceptions. La vie tout simplement.

 

Le bilan de notre présence sur ces deux mandats est plutôt flatteur.

Nous avons pleinement assumé notre rôle dans la majorité municipale, en sachant être solidaire mais aussi protester quand il le fallait.

 

Après13 ans de mandats, je souhaite à nouveau mettre cette expérience au profit d’une majorité municipale à Mérignac mais également à la CUB

 

Je tiens donc ici à affirmer que désigné comme premier d’EELV, je m’engage à animer un projet municipal que nous travaillerons collectivement.

 

Pour cela je propose que le prochain mandat soit placé sous le signe de l’exigence pour la ville de Mérignac et  pour ses habitants en s’appuyant sur 3 principes simples :

 

  • Ce qui est bien pour aller vers l’exigence de solidarité et d’équité
  • Ce qui est bon pour tendre vers l’excellence environnementale
  • Ce qui est beau pour un cadre de vie de qualité

 

 

Ce qui est bien pour aller vers l’exigence de solidarité et d’équité :

 

Nous faciliterons les déplacements, l’accessibilité des personnes âgées et les échanges entre générations dans tous les espaces sociaux de la ville.

Nous créerons un véritable espace éducatif d'accompagnement pour la jeunesse disposant d'un fond d'aides financières pour réaliser leur projet d'insertion sociale et professionnelle.

Nous poursuivrons le développement de l'éducation artistique et sportive tout comme l’éducation scientifique et technique et l’éco citoyenneté en s’appuyant sur le potentiel indéniable de la ville et la réforme des rythmes scolaires.

Nous voulons mutualiser et intensifier la coopération entre les acteurs associatifs et la ville.

 

Ce qui est bon pour tendre vers l’excellence environnementale :

 

Nous relèverons le défi de la lutte contre le changement climatique avec un plan d’action vers la transition énergétique.

Nous voulons faire de la ville un exemple de lutte contre les pollutions locales comme le bruit, les rejets polluants et les bouchons.

Si la ville de Mérignac a un potentiel économique pour continuer à développer l'emploi dans des secteurs porteurs, comme les services ou l’aéronautique, nous devons cependant être vertueux et exemplaire au niveau de l’environnement. Par exemple l’arrivée de THALES ne doit pas être seulement une entreprise de plus, fût-elle importante.  

Nous soutiendrons les initiatives locales autour de l’économie sociale ou les nouvelles formes comme l’économie circulaire et collaborative.

 

Ce qui est beau pour un cadre de vie de qualité :

 

Nous serons exigeants pour une croissance équilibrée entre les programmes immobiliers, les zones industrielles et commerciales en conjuguant harmonieusement  la préservation des zones naturelles, la biodiversité, la mobilité apaisée, l’habitat et les espaces de vie collective.

Nous initierons un fond vert pour acquérir et préserver le patrimoine foncier. La nature sera au cœur de notre projet.

Nous développerons l’écologie de proximité, en travaillant sur un plan zéro phyto et zéro déchet chez les particuliers.

 

 

 

Pour travailler ce projet, je suis entouré d’une équipe de

 

Fers de lance du projet :

 

Sylvie CASSOU- SCHOTTE, solidarités, action et animation sociale à tous les âges de la vie et vie associative

 

Jean-Claude PRADELS, finances et économie numérique

 

Gwenaëlle GIRARD, habitat et cadre de vie

 

Stéphane GASO, proximité et  sport

 

Anne COUPLAN, écologie et consommation

 

Jean- Louis COURONNEAU, emploi, entreprise et économie

 

Julie KERVENIC, éducation culturelle et artistique

 

Daniel DOUSSET, ambassadeur nature

 

Dominique VAILLANT, agriculture et consom’acteur

 

Mériem GUATTAOUI,  pionniers du développement durable

 

 

P