Back to top

ROCADE : la voie est libre!

Rocade : la voie est libre !
Suite à notre demande Bordeaux Métropole accueillait ce matin en collaboration avec la Préfecture de la Gironde un séminaire sur l’utilisation de la troisième voie de circulation de la rocade bordelaise. Les élu-e-s écologistes de Bordeaux Métropole sont satisfaits qu’enfin une réflexion soit menée à ce sujet et constatent que nombre de leurs propositions formulées de longue date semblent faire leur chemin.
Ce chantier, cofinancé par Bordeaux Métropole et l’Etat occupe une place stratégique dans la politique de mobilité de notre agglomération. Si de nombreuses actions ont en effet été menées sur le tissu urbain pour développer les alternatives à la voiture individuelle (déploiement du tramway, aménagements cyclables, promotion de la marche à pied), une réflexion profonde doit encore être menée quant au lien entre la Métropole et le périurbain qui représente aujourd’hui plus du quart des déplacements sur le territoire de l’agglomération.
Le développement du transport par autocar sur la rocade et le covoiturage sont assurément des solutions viables pour les déplacements avec le périurbain. Des exemples comme ceux de Grenoble, des autoroutes A1 et A6 en région parisienne ou de Madrid notamment prouvent qu’il est temps de passer de l’expérimentation à la réalisation.
Des outils tant juridiques que techniques sont aujourd’hui à notre disposition. L’ensemble des obstacles habituellement présentés pour barrer la route à une telle mesure sont surmontables à condition bien sur d’en avoir la volonté.
Mais surtout, cette voie dédiée est souhaitable. Coordonnée avec une politique volontariste d’intermodalité et de maillage de la desserte de transports en commun, la réservation de la troisième voie de la rocade avec la bande d’arrêt d’urgence aux véhicules à fort taux d’occupation créera le choc modal tant attendu, réduira la part de la voiture individuelle et améliorera l’offre de déplacement. En l’espèce la réservation de la seule bande d’arrêt d’urgence aux heures de pointes est un premier pas intéressant mais insuffisant.
Il est encore temps pour finaliser ce projet et faire sauter les quelques verrous techniques encore existant. Nous appelons Bordeaux Métropole à porter un message politique fort en ce sens et faire de la rocade bordelaise un axe d’innovation en matière de conception des transports à l’échelle d’une agglomération
 
Contacts presse :
 
Gérard Chausset – Président groupe des élu-e-s écologistes de Bordeaux Métropole – Président de la commission transports de Bordeaux Métropole – 06 62 48 74 92