Back to top

Politique : pour les forces de gauche, c’est « objectif CUB », revue de Presse et les documents en ligne

Vous trouverez le projet de plae forme de la Gauche de la CUB ainsi que celle d'EELV

Article de Sud Ouest

Le projet métropolitain des têtes de liste PS, PC, EELV et PRG sera présenté demain.

La plupart des têtes de liste PS, PC et EELV se sont rassemblées, hier, à Villenave-d’Ornon.

Malgré un contexte national qui ne lui sera pas forcément favorable, et le jour même où la une de « L'Express » montrait Alain Juppé en « meilleur maire de France », la gauche réunie a présenté hier le projet métropolitain dont elle espère qu'il lui permettra de conserver le pouvoir à la Communauté urbaine. Actuellement, la gauche contrôle 20 communes sur les 28 de la CUB. Après les élections municipales, son bonheur sera complet si elle tient les mêmes, si en plus elle prend Talence et Villenave-d'Ornon, et si son chef de file, Vincent Feltesse, garde la présidence de la CUB. Grand meeting...

Malgré un contexte national qui ne lui sera pas forcément favorable, et le jour même où la une de « L'Express » montrait Alain Juppé en « meilleur maire de France », la gauche réunie a présenté hier le projet métropolitain dont elle espère qu'il lui permettra de conserver le pouvoir à la Communauté urbaine.

Actuellement, la gauche contrôle 20 communes sur les 28 de la CUB. Après les élections municipales, son bonheur sera complet si elle tient les mêmes, si en plus elle prend Talence et Villenave-d'Ornon, et si son chef de file, Vincent Feltesse, garde la présidence de la CUB.

Grand meeting demain

Hier, toutes les têtes de liste de la gauche se sont rassemblées à Villenave-d'Ornon, pour présenter le projet métropolitain qui sera au cœur d'un grand meeting, ce samedi soir, au Rocher de Palmer, à Cenon. À la tribune, autour de Vincent Feltesse, il y avait donc les leaders des partis qui composent ces forces de gauche : Vincent Feltesse, Alain Anziani (Mérignac) et Christine Bost (Eysines) pour le PS, Gérard Chausset (Mérignac) pour EELV, Jacques Guichoux (Saint-Médard-en-Jalles) pour le PRG et Max Guichard (Cenon) pour le PCF.

À la tribune également, la sénatrice PS François Cartron, maire d'Artigues jusqu'en janvier 2012, qui quitte la CUB mais s'investit dans la campagne.

Enfin, la puissance invitante, Martine Jardiné, tête de liste PS à Villenave-d'Ornon, qui promet de « ramener Villenave dans l'escarcelle de la CUB » en ravissant la mairie à Patrick Pujol. Non loin, enfin, un revenant : Noël Mamère, maire de Bègles, qui veut siéger à nouveau à la CUB.

« Repli sur soi »

Face à Communauté d'avenir, le groupe de droite dirigé par Alain Juppé, qui veut lui aussi reprendre la présidence de la CUB, chacun a expliqué hier combien la « vision d'agglomération » du camp de Vincent Feltesse est supérieure au « repli sur soi » qu'incarne selon la gauche le maire de Bordeaux. « La métropole n'a pas vocation à écraser les communes, elle fonctionnera plutôt comme un réseau. Ce sera surtout une métropole des contenus : les services publics, l'innovation, la participation », a notamment expliqué Alain Anziani.

Samedi soir, le meeting détaillera les 101 propositions de cette plateforme métropolitaine. Elles s'organisent autour de plusieurs grands axes. Tout d'abord celui de l'emploi : renforcement de la filière aéronautique, soutien au tertiaire supérieur, structuration de la filière nautique, entre autres.

Ensuite l'axe des déplacements, avec des priorités sur les liaisons Ravezies-Cenon, Saint-Médard par Caudéran, l'aéroport, via des 350 millions d'euros d'investissement, « alors que Communauté d'avenir veut dépenser 700 à 800 millions d'euros », a précisé Vincent Feltesse.

Autre axe important, la nature et l'environnement, dans une agglomération dont la moitié de la surface est composée d'espaces verts. Enfin, le logement, avec la volonté d'atteindre 50 % de HLM dans les programmes à venir.