Back to top

POLITIQUE DE L’EAU : "LE DESSOUS DES CARTES EN GIRONDE" le dossier avec le courrier envoyé aux syndicats de Gironde, les cartes du prix de l’eau avec un document du BRGM sur le suivi des nappes et la revue de presse l’entretien à tv7 et la réunion publiqu

22 Mars journée Mondiale de l’Eau :
En Gironde les Verts présentent le dessous des cartes !
L’entretien avec Thierry Guillemot de TV7
Bonjour

Le 22 Mars n’est pas seulement que la date anniversaire du mouvement du même nom qui a vu à Nanterre la naissance du mouvement de Mai 68, c’est aussi la journée mondiale de l’eau !

A cette occasion, le groupe des Verts prend position pour une politique de l’eau en Gironde et écrit à l’ensemble des présidents de syndicats de distribution d’eau de Gironde et des acteurs de l’eau.

Vous trouverez ci joint le dossier complet sur la politique de l’eau en Gironde.

Le groupe Vert organisera une conférence de presse le Vendredi 20 Mars à 15 heures au local des VERTS Gironde rue des Chais des Farines.

Nous présenterons la Carte du prix du service de l’eau en Gironde que nous avons réalisé sur la base des prix 2007 de l’Agence de l’Eau Adour Garonne. Une sur le prix de l’alimentation en eau potable, une sur le prix de l’eau assainie.

Ces cartes permettent de mettre en évidence les disparités de prix sur notre territoire du simple au triple voir plus.

A ces cartes, nous avons calculés la moyenne des prix par distributeur, privé et régie et fait une comparaison avec le département des Landes. Ces moyennes sont pondérées par le nombre d’habitants sur la base du recensement INSEE, contrairement au comparaison réalisée par l’Agence de l’Eau qui ne pondère pas ces moyennes et contribuent à mettre sur un même plan une petite commune et une agglomération.

Vous pourrez constater des réelles différences et la prédominance de la Lyonnaise des Eaux.
22 % de différence entre la régie et la Lyonnaise en Gironde, 13 % entre le prix moyen des Landes et la Gironde…

Pour rappel, l’EAU distribuée sur la CUB par la Lyonnaise est la plus chère des grandes métropoles (Lyon, Nice, Montpellier, Marseille, Toulouse…).

Il convient donc de s’interroger sur la nécessité de baisser le prix de l’eau et de le ramener au niveau de la moyenne sur notre département, 1 euros 23 pour l’Eau potable hors Lyonnaise pour ceux qui dépassent ce prix, Il convient également de proposer un prix progressif notamment pour les gros consommateurs comme la loi sur l’eau le permet.

Nous mettons en avant la nécessité d’avoir une politique de l’eau en lien avec les préconisations du SAGE et nous posons un certain nombre de questions sur les 80 millions d’euros qui seront nécessaires à la sécurisation de l’alimentation en eau potable des Girondins d’ici 2013.

Nous sommes confrontés à deux difficultés :

  celle qui concerne le manque de lisibilité des services de l’eau pour l’usager avec des profits importants dégagés par le privé,

  celle qui consiste à résoudre la sécurité de l’alimentation en eau potable par la préservation écologique de nos ressources.

Deux logiques s’affrontent. Comment expliquer au citoyen qu’il faut faire des efforts pour préserver la ressource alors que le système profite principalement à un monopole privé ?

Ces questions méritent d’être posées publiquement. C’est le sens de notre courrier aux acteurs de l’eau. La politique de l’eau dans son ensemble et la situation des nappes profondes, déficitaires, exigent à notre sens une gestion et un contrôle public des investissements nécessaires mais également une politique de solidarité pensée et élaborée à l’échelle départementale.

Nous souhaitons que la prise de conscience envers le développement durable dont tout à chacun se réclame aujourd’hui se traduise concrètement, notamment par une politique de l’eau qui privilégie la gestion publique, des prix harmonisés et une protection efficace de la ressource.

Cordialement Gérard CHAUSSET 06 62 48 74 92