Back to top

Onze engagements pour la majorité sortante

Fichiers joints: 

Alain Anziani a présenté hier les grands axes du projet de sa liste.

Emploi, générations et cadre de vie figurent parmi les priorités de la liste de la majorité. ©

Alors que Michel Sainte-Marie présidera ce soir son dernier Conseil municipal, celui qui a été désigné comme son successeur par la majorité municipale PS, PCF, PRG et EELV a dévoilé hier le contenu de son programme pour les six ans à venir. Avant de détailler ses propositions, l'actuel 3e adjoint précise que l'objectif est de maintenir avant tout le niveau des services publics, « sans hausse des taux d'imposition ». Ce point englobe notamment la rénovation des équipements culturels, l'instauration d'un « grand projet culturel autour de la...

Alors que Michel Sainte-Marie présidera ce soir son dernier Conseil municipal, celui qui a été désigné comme son successeur par la majorité municipale PS, PCF, PRG et EELV a dévoilé hier le contenu de son programme pour les six ans à venir. Avant de détailler ses propositions, l'actuel 3e adjoint précise que l'objectif est de maintenir avant tout le niveau des services publics, « sans hausse des taux d'imposition ».

Ce point englobe notamment la rénovation des équipements culturels, l'instauration d'un « grand projet culturel autour de la photo » et la création d'une cité de la petite enfance en centre-ville, qui constituera « un point d'accueil et d'information ». Cette structure ne sera pas une panacée, puisqu'Alain Anziani veut aussi que les crèches d'entreprise se renforcent. En terme de nouvel équipement, il promet la mise sur pied d'une ludothèque et l'établissement d'un stade nautique olympique intercommunal.

« Dialogue apaisé »

Ce dossier impliquera la fermeture du bassin actuel pendant « une période allant jusqu'à dix-huit mois ». La facture ne sera pas supportée par les seules finances mérignacaises, puisque l'équipement a une « vocation d'intérêt métropolitain » et recevrait le soutien de la Communauté urbaine. « La piscine accueillera encore des enfants de Mérignac et des autres communes », précise Alain Anziani.

La jeunesse figure en bonne place dans les projets du candidat, à cause de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Régine Marchand rappelle que la solution choisie par la commune est née de la concertation avec les parents depuis plusieurs mois, avec mise en place en septembre et point d'étape dans un an.

Cette méthode de la discussion est mise en avant : « Mieux vaut un dialogue apaisé avant, qu'un dialogue fracassé après », résume Alain Anziani.

Sobriété de la dépense

Il en profite pour annoncer la création de 10 veilleurs de quartiers, des employés municipaux chargés de faire le tour de leur zone tous les jours pour identifier les problèmes du quotidien et faire le lien avec les services de la Ville. Il évoque aussi un rôle plus important du conseil consultatif « libéré des problèmes de gestion du quotidien ».

En terme de logements, le programme poursuit l'action menée actuellement : « Il faut un accès pour tous, y compris en centre-ville où le foncier est le plus cher. Mais les logements doivent être réalisés là où c'est possible, dans le respect de l'identité des quartiers », précise Marie Récalde. La ville devrait par ailleurs voir naître un neuvième parc, ainsi qu'une Maison des aidants.

Sur l'arrivée prochaine de nouveaux résidents et d'entreprises, Alain Anziani donne de la perspective à sa réponse : « La ville évolue, il faut faire face à de nouveaux besoins. » Confiant, il promet de « faire aussi bien avec autant ».