Back to top

"L’ eau au Goutte à Goutte" de JM Petaud de Sud Ouest

ECOLOGIE. — A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, les Mérignacais se sont vu remettre gratuitement des économiseurs d’eau à brancher sur leurs robinets

Au goutte à goutte : Jean-Michel Petaux

Pour l’élu vert, Gérard Chausset : « En diminuant la pression de l’eau, on économise jusqu’à 20 % sur sa facture ».
Photo J-M.P
« 270 personnes se sont déplacées », s’enthousiasme Gérard Chausset. L’élu vert mérignacais n’en espérait pas tant. « Pour marquer la journée mondiale de l’eau, nous avons décidé de lancer une distribution d’économiseurs d’eau à destination des Mérignacais » explique-t-il. Sur présentation d’un justificatif de domicile les habitants pouvaient donc retirer leur kit, hier, dans les locaux du centre technique de l’environnement de Beaudésert.
Distribués par la société Ecoperle, chaque kit comprend un jeu de trois embouts à fixer sur les robinet, lavabo et douche d’une habitation. « En diminuant la pression et en cassant le jet, ils permettent une meilleure maîtrise de la dépense d’eau » assure Gérard Chausset.
Une économie déjà réalisée depuis 2003 par la ville avant d’être proposée aujourd’hui au grand public. « Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21, précise-t-il. Nous avons équipé la plupart des structures municipales, stades, écoles, toilettes, etc. » Le bilan : en quatre ans la municipalité aurait économisé près de 150 000 m3.

Geste écolo. « En gros, cela représente 300 000 euros d’économisés pour 43 000 euros d’investis. Sans compter les économies énergétiques sur le gaz ou l’électricité » vante Gérard Chausset. Un rapport d’un à sept qui a incité de nombreux Mérignacais à profiter de la distribution gratuite.
« J’ai vu sur le journal municipal qu’on donnait des économiseurs d’eau. Je suis venue surtout pour faire baisser ma facture », explique Marie Claire Chaillier. Un intérêt pécunier qu’a compris depuis longtemps sa voisine Viviane Cardin. « J’ai commencé à récupérer l’eau de pluie en 1999, quand j’ai vu ma consommation d’eau se réduire ça m’a encouragé à continuer. » Mais journée de l’eau oblige, le geste prenait aussi une valeur écologique.
« L’eau devient une denrée de plus en plus rare, on l’a constaté avec le rationnement d’eau durant la canicule de 2003, juge Viviane. Désormais, quand je rince ma salade je m’en sert aussi pour laver mes autres légumes. C’est par des petites habitudes que l’on peut changer les choses », assure-t-elle.
« Nous ne pouvons pas équiper gratuitement tous les Mérignacais, regrette Gérard Chausset, mais nous espérons ainsi vulgariser la maîtrise de consommation de l’eau et faire jouer le bouche à oreille. » 230 kits seront de nouveau distribués le 7 avril prochain.