Manifestation au chemin de la poudrière

Des riverains du chemin de la Poudrière ont manifesté hier pour dénoncer l’état de la chaussée et les nuisances dues à l’activité industrielle.

Les riverains du chemin de la Poudrière ont marché jusqu’au giratoire situé sur la route départementale 106. © Photo

Un maigre cortège d'une quinzaine de riverains s'engage sur le chemin de la Poudrière. La route porte encore les traces des fortes pluies passées. Par endroits, des poches d'eau enflent sur la chaussée. Un camion crachant de la musique zouk ferme la marche. Très vite, l'effet recherché se produit. Des automobilistes viennent buter en file indienne sur le défilé. La police municipale de Saint-Jean-d'Illac, la police nationale et la gendarmerie sécurisent la lente progression. À hauteur du giratoire coupant la route départementale 106, à la jonction de...

Mercredi, 7 h 45. Un maigre cortège d'une quinzaine de riverains s'engage sur le chemin de la Poudrière. La route porte encore les traces des fortes pluies passées. Par endroits, des poches d'eau enflent sur la chaussée. Un camion crachant de la musique zouk ferme la marche.

Très vite, l'effet recherché se produit. Des automobilistes viennent buter en file indienne sur le défilé. La police municipale de Saint-Jean-d'Illac, la police nationale et la gendarmerie sécurisent la lente progression. À hauteur du giratoire coupant la route départementale 106, à la jonction de Mérignac et Saint-Jean-d'Illac, les manifestants commencent à distribuer des tracts.

Trafic des poids lourds

Décidée il y a une dizaine de jours, cette mobilisation visait à mettre la pression sur les pouvoirs publics. En effet, les riverains de cette extrémité de Beutre se désespèrent de l'état désastreux et du manque d'entretien du chemin de la Poudrière. Ils réclament parallèlement une régulation du trafic des poids lourds induit par l'activité industrielle voisine : Pena environnement, Saint-Jean-d'Illac matériaux, ZA des Deux Poteaux.

Les intempéries de l'hiver ont aggravé la situation, provoquant des débordements de fossés et des inondations. Un pic a été atteint le 1er février. Le jour-là, plusieurs voitures ont été accidentées.

Excédés, les riverains mérignacais d'Asso2P (1) ont décidé d'alerter les autorités de Saint-Jean-d'Illac, la voie abîmée se situant sur cette commune. Le soir même, le maire Jacques Fergeau prenait un arrêté interdisant la circulation jusqu'au 10 février.

Mardi, à la veille du mouvement, une réunion s'est tenue en mairie de Mérignac. Asso2P a été reçue par des représentants des deux collectivités. Les discussions ont débouché sur une série de mesures, rappelées hier par l'élu mérignacais Gérard Chausset. Ainsi, une réfection du revêtement devrait démarrer dès le mois prochain. « Ces travaux seront pilotés par la mairie de Saint-Jean-d'Illac. Toutefois, Mérignac apportera une aide financière. »

Réunion avec le préfet ?

La circulation sera également revue. Concrètement, les poids lourds sortant du site Pena ne traverseront plus bientôt le quartier résidentiel. Ils devront obligatoirement rattraper la route départementale 106. Enfin, un dispositif de ralentisseur ou de chicane sera étudié en vue de casser la vitesse.

« Pour le reste, la Ville de Mérignac a demandé au préfet la tenue d'une réunion. On attend sa réponse », a indiqué l'écologiste Gérard Chausset, faisant référence à la situation conflictuelle opposant le groupe Pena aux habitants. Ces derniers estiment avoir apporté la preuve de défrichements sans autorisation et de rejets polluants dans les eaux de surface, non loin de terrains agricoles.

Ils attendent à présent une réaction des services de l'État et de la justice qui soit à la mesure des enjeux environnementaux qu'ils défendent.

(1) Asso2P pour association des riverains du chemin de la Poudrière et des Deux Poteaux.

 

Partager

Commentaires

Commentaire: 
Depuis plusieurs jours le chemin de la poudrière est complètement barré empêchant le passage de nombreux automobilistes. Je comprends le mécontentement des riverains mais je ne comprends pas que la route soit pur et simplement barrée, obligeant tout le monde à faire un détour important, impliquant des minutes de bouchons, par Mérignac ou St Jean d'Illac. Que la route soit barré d'accord, mais à condition que les travaux soient rapidement mis en oeuvre sans que les mairies ne se renvoient la balle indéfiniment... Quand-est-ce que le problème sera réglé?

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.