Restreindre la circulation des poids lourds en transit sur la rocade aux heures de pointe, la vidéo du joutnal de tv 7

 

Suite aux débats sur le sujet de la Rocade vous, trouverez notre courrier au Préfet afin de relancer l'idée que  nous pronons depuis dix ans maintenantl'interdiction des poids lourds aux heures de pointe sur la rocade.

Monsieur le Préfet,  Bordeaux occupe la troisième place des villes les plus embouteillées de France derrière Marseille et Paris. Axe structurant de notre agglomération, la rocade cristallise bien sur ces difficultés de circulation, les principaux points de blocage se situant sur l’A10 entre l’échangeur 40 et le Pont d’Aquitaine ainsi qu’aux différents points d’accès de la zone aéroportuaire, première zone d’emploi du territoire.

 

La situation est particulièrement préoccupante aux heures de pointe. Le temps de trajet pour l’automobiliste y est en moyenne 28 % supérieur à celui effectué en heure creuse.

 

La finalisation de la mise à 2x3 voies de la rocade devra apporter une première réponse à cette congestion massive, à condition notamment que sa troisième voie soit réservée aux véhicules multi-occupants et aux transports en communs comme nous en avons à différentes occasions émis le souhait. La fin des travaux est prévue au mieux pour 2020, nous ne pouvons donc attendre pour agir.

 

Entre 80 000 et 130 000 véhicules empruntent quotidiennement la rocade selon les tronçons. La circulation des poids lourds représentent à elle seule 10% de ce trafic et une part majeure des 8% de déplacements de simple transit sur la rocade.

 

C’est pourquoi nous vous demandons de prendre les mesures nécessaires pour restreindre la circulation des poids lourds en transit sur la rocade bordelaise aux heures de pointe, entre 7h et 9h puis entre 17h et 19h.

 

Des expérimentations de ce type ont eu lieu entre Lyon et Saint-Etienne sur l’Autoroute 47. Cette proposition formulée par les élus écologistes dès 2006 a récemment reçu l’aval d’Alain Juppé, Président de Bordeaux Métropole par une interview au journal Sud Ouest le 3 décembre 2015.

 

Je me tiens évidemment à votre entière disposition pour échanger sur le sujet.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de mes salutations respectueuses.

 

 

 

Fiche Rocade – Poids lourds

Notre proposition :

  • Restreindre / interdire la circulation des poids lourds en transit sur la rocade bordelaise aux heures de pointe, entre 7h et 9h puis entre 17h et 19h.
  • Couplé cela à une utilisation de la 3ème voie de la rocade dédiée aux véhicules multi-occupants et transports en commun.

Chiffres clés :

  • Rocade de Bordeaux : 45 km, plus longue de France (périphérique parisien : 35 km) ; 27 échangeurs.
  • Bordeaux : 3ème ville la plus embouteillée de France derrière Marseille et Paris.
  • Un poids lourd a une influence sur l’écoulement du trafic correspondant à 2,5 véhicules légers.

Trafic sur la rocade :

  • Trafic moyen quotidien sur la rocade : entre 78 000 et 133 000 véhicules selon les sections.
  • Important trafic de transit Nord-Sud, dont 5 000 à 18 500 poids lourds selon les sections.
  • Le trafic des poids lourds représente en moyenne 10 % du trafic moyen journalier (voir détails ci-dessous) et devrait augmenter au minimum de 10 % d’ici 2022.

 

 

 

Répartition des flux sur la rocade :

rocade.PNG

Le taux de transit est beaucoup plus élevé sur la rocade Est et notamment entre les échangeurs 19 et 26 : il y occupe autant d’espace que les flux internes et davantage que les flux d’échanges.

Les déplacements de transit sont en moyenne les plus longs et donc les plus encombrants : 18 km pour les poids lourds (trajet moyen pour les déplacements d’échange : 10 km ; trajet moyen pour les déplacements internes : 9 km).

Encombrements aux heures de pointe :

Aux heures de pointe le temps de trajet pour un automobiliste est en moyenne 28 % supérieur à celui effectué en heure creuse.

rocade 3.PNG

 

Expérimentation de la circulation interfiles des motards :

  • A partir du 1er février, expérimentation autorisée (pendant 4 ans !) sur les voies rapides en Ile-de-France, Rhône, Bouches-du-Rhône et Gironde (décret du 26 décembre 2015).
  • En Gironde : seulement la rocade de Bordeaux.
  • Pratique aujourd’hui interdite mais largement tolérée. L’expérimentation vise à bénéficier d’un retour d’expérience pour in fine légaliser et encadrer cette pratique.
  • Conditions pour les motards : vitesse limitée à 50 km/h et avec un différentiel de 20 km/h par rapport aux autres véhicules

 

 

Partager

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.