BHNS : un Conseil d’Etat qui ne se mouille pas !

Le Conseil d’Etat a confirmé la décision du juge des référés du Tribunal administratif de Bordeaux qui, dans son ordonnance du 27 octobre 2017, suspendait l’arrêté de DUP du projet de BHNS Bordeaux - Saint-Aubin de Médoc menée par une associaion de riverains.
Cette décision me paraît incompréhensible car elle porte  sur une question de forme alors que dans le même arrêt le Conseil d’Etat  confirme l’utilité et l’intérêt du projet.
Cet aléa aura pour conséquence de pénaliser les usagers alors même que la Liane 3  est en surcharge tous les jours. Le réseau TBM a enregistré une hausse de 10 % au premier trimestre 2018. Nous avons besoin de ce projet d’intérêt général.
Cette décision en attendant un jugement sur le fond aura aussi des conséquences financières. En effet tout retard sur un tel projet à 100 millions d’euros, peut induire des frais d’actualisation du projet qu’on peut estimer à ’environ  1.5 % des investissements.
Une fois de plus  un projet de mobilité de Bordeaux- Métropole est mis à mal, je le regrette profondément et cela me rend furieux.
Gérard CHAUSSET
 Président de la Commission Transport de Bordeaux Métropole.
Revue de Presse Rue 89 Bordeaux
 

Partager

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.