1 Décembre réunion publique sur les antennes relais à l’invitation des Verts


Les antennes relais, quels risques pour notre santé, quelle tolérance ?

Venez débattre avec les Verts

au KRAKATOA à Merignac

1er décembre

De 19h15 à 20h30

Gérard Chausset, élu de Mérirgnac, Porte Parole des Verts Gironde, Clément Rossignol, Elu vert de Bègles et chercheur,

Xavier Svahn, élu à Mérignac et Laure CURVALE, Elue de Pessac et Secrétaire des Verts Aquitaine

La téléphonie mobile s’est développée très rapidement au cours des 10 dernières années. Plus de 50 millions d’utilisateurs de portables. Il y a aujourd’hui, près de 100 000 antennes relais sur le territoire national.

Ce développement s’est effectué dans le cadre d’une réglementation laxiste qui ne prend pas en compte les risques que fait peser sur la population l’exposition aux radiofréquences utilisées par cette nouvelle technologie. Le processus d’installation, des antennes est toujours à peu près le même. Hormis le cas des copropriétaires d’immeubles qui ont reçu une information sommaire (information qui ne mentionne évidemment pas les risques potentiels sur la santé), ou celui des riverains qui ont eu la possibilité d’en être informés par l’affichage obligatoire de la déclaration de travaux, affichage souvent très discret (sur poteau en retrait, dans un endroit difficile d’accès...), c’est devant le "fait accompli" que se retrouvent la plupart des riverains...

Sur Mérignac la position des VERTS

Nous ne nous sommes jamais opposés à l’implantation d’antennes relais sur le territoire de Mérignac mais nous nous sommes clairement positionnés pour l’application du principe de précaution en limitant au maximum l’impact de ces installations par la limitation de la puissance de rayonnement. En effet depuis l’apparition de nouvelles technologies liées à la communication sans fil, la pollution électromagnétique a suscité de nombreuses interrogations sur leur impact sanitaire. Le rapport sanitaire le plus récent dans ce domaine, celui de l’Afsset daté du 15 octobre 2009, fait état d’effets néfastes sur la santé (www.afsset.fr).

"Le rapport de l’Afsset met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences surdes fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables."

Le projet d’antenne à Arlac

Ce rapport préconise de réduire les expositions du public. Dans le projet de Bouygues, plusieurs points ont attiré notre attention et nous ont inquiété : - Des habitations se trouvent au pied de l’antenne, la plus proche à 20m. – La maternelle Marcellin Berthelot se trouve à 270 m de l’antenne en plein dans l’axe du faisceau. - La crèche "Au fil de l’eau" se trouve à 130m - Dans le dossier déposé en Mairie, on ne trouve aucun engagement de la part de Bouygues à ne pas dépasser certains niveaux d’émission.

En conséquence, nous souhaitons : - que le projet soit reconsidéré. – que Bouygues prenne l’engagement de ne jamais dépasser le seuil de 0,6 V/m en limite des propriétés habitées. - que des mesures soient prévues régulièrement pour vérifier que ce seuil n’a pas été dépassé. Ces mesures seront à réaliser par des bureaux d’études indépendants à la demande de la

Mairie de manière inopinée et pourraient être à la charge de l’opérateur.

Verts Aquitaine. 13 rue du Chai des Farines. Bordeaux

Partager