Ma réaction à la proposition de Gilles Savary de créer un syndicat mixte départemental de la mobilité.

La création d’un syndicat Mixte Départemental
J’ai lu avec attention la proposition de Gilles SAVARY dans Sud Ouest du 12 avril, nous en avions déjà parlé il y a quelques semaines.
J’avais proposé lors du Grenelle des Mobilités la création d’un syndicat mixte des transports en Gironde, c’est-à-dire en 2011, la loi SRU le permet et cela existe dans quelques Départements, comme le Var  par exemple.
C’est essentiellement pour des raisons politiques que ce type d’outil n’a jamais vu le jour, notamment, le Département ne souhaitant pas participer au développement du tramway ou bien encore les luttes de pouvoir entre la Région et la Métropole.
Aujourd’hui  les acteurs ont changé pour partie mais les problèmes sont les mêmes. Le fait de créer un syndicat mixte départemental permettrait surtout de lever des fonds supplémentaires, le Versement Transports pour les entreprises du plus de 10 salariés et notamment pour toutes les entreprises situées à la frontière de la Métropole, qui contribuent largement à la saturation  du réseau mais peu à sa modernisation. Le plus bel et (scandaleux) exemple est celui de la zone de logistique de Cestas où son maire PS (Pierre DUCOUT) a toujours refusé d’intégrer la Métropole, attire des entreprises avec des milliers d’emplois qui ne contribuent pas à la politique de mobilité. Quand on fait l’inventaire de ces entreprises, C Discount, La poste, maintenant Lidl, Leclerc etc etc ce sont des millions d’euros de perdus pour le développement des transports qui échappent à la fiscalité locale. J’ai déjà tenu ses propos publiquement à plusieurs reprises, en Conseil, en Commission ou bien dernièrement en réunion publique dans le cadre du Grand Débat à Landiras en présence de Gilles Savary.
Ainsi pour le développement du RER Métropolitain, d’un réseau de bus express et la modernisation du tissu routier il y a des marges de manœuvres qui existent à portée de main.
Pour conclure, plutôt que « l’influence doctrinale des environnementalistes » comme le dit Gilles Savary, je pense que c’est plutôt le conservatisme et la croyance au « tout voiture » des élus en charge des exécutifs locaux depuis des décennies qui ont largement contribué à la situation que nous vivons. Car jusqu’ à preuve du contraire, ce sont bien ceux qui ont le pouvoir exécutif en Gironde qui sont comptables de la situation actuelle, avec l’Etat bien sûr.
Gérard CHAUSSET
Adjoint au Maire de Mérignac
Président de la Commission Transport de Bordeaux Métropole

Partager

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.