la position des verts en réponse à l’annonce de l’arrivée de la SIMMADE

Suite à la décision de transfert de la maintenance de l’aviation militaire sur Mérignac :
Nous prenons acte de l’arrivée de nouveaux emplois sur l’agglomération, il ne s’agit pas de création d’emplois mais de transferts d’emplois qui viendront renforcer le pôle aéronautique local.
Cependant les Verts tiennent à marquer leur différence. Ces emplois renforcent la dépendance du tissu industriel aéronautique à l’industrie militaire et n’engage pas notre bassin vers sa reconversion comme nous le demandons depuis des années. La "militaro dépendance" n’est pas un gage de sécurité d’emploi ni d’avenir industriel, pour preuve, le choix de l’armée de confier à une société portugaise la maintenance des C 130 qui a mis en péril la SOGERMA. Les Verts demande également que l’Etat principal actionnaire de Thales, soit cohérent, et qu’il mette un arrêt au projet de transfert de la production du site du Haillan vers Vendôme et Singapour.
Outre les nuisances aux riverains, l’aéronautique, quelle soit civile ou militaire est le transport le plus polluant et le plus générateur de gaz à effet de serre. C’est un leurre de croire que nous pourrons un jour faire voler des avions avec un carburant propre. Le développement du LOW CAOST de l’aéroport d’ailleurs se fait au détriment de la cause écologique. D’autre part les Verts tiennent a rappelé que le site de l’aéroport dans son ensemble et les industries qui le bordent sont loin de pratiquer une politique de développement exemplaire en matière de protection des eaux et d’assainissement et contribuent largement à la pollution des Jalles.
Nous demandons qu’une politique exemplaire d’ensemble soit mis en oeuvre tant au niveau du site que de la protection des riverains.

Gérard CHAUSSET

Partager