Débat sur la Rocade, réponse à Gilles SAVARY, notre Claude Allègre local un argumentaire basé sur des contre vérités et la provocation.

FR3_Circulation_122150571
envoyé par gchausset. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Réponse à Gilles SAVARY

Gilles SAVARY, « notre claude ALLEGRE local », un argumentaire basé sur des contre vérités et la provocation.

Il n’ y a pas de diktat des écologistes, car aux dernières nouvelles, les écologistes ne gèrent aucun exécutif. C’est leur prêter trop d’influence, car ce sont souvent les populations qui se mobilisent contre tel ou tel projet et qui remettent en cause le principe de certaines infrastructures.

Les écologistes, en particulier les Verts ne demandent pas l’interdiction de la voiture, mais que son usage soit réduit afin de laisser de la place aux autres modes. Il n’ y a qu’ à assister aux réunions de quartier, et vous observerez que les principales requêtes sont toujours contre l’excès de l’usage des voitures, vitesse, accidentologie, insécurité, occupation de l’espace, est-ce que la voiture électrique changera les choses ?.Un déplacement sur deux en voiture dans notre agglomération l’est pour une distance inférieure à 3 km. Est-ce utopiste de penser qu’on puisse utiliser autre chose que de l’énergie fossile pour se déplacer sur des si petites distances ? Il n’ y a pas de dogmatisme anti auto quant on voit le taux d’usage de la voiture dans notre département. Il s’agit d’un nécessaire rééquilibrage et non de substituer la dictature du tout auto par celle du sans auto.

Si le transfert modal piétine, c’est d’abord parce que nous ne pouvons en quelques années inverser la tendance d’une politique tout voiture qui dure depuis la Libération. En d’autres termes, si un certain nombre de population sont piégées aujourd’hui est ce à cause de la politique menée par les écolos radicaux, (ou), ou bien en raison de la politique menée par les majorités successives dont a fait partie Gilles SAVARY. Est-ce la faute des écologistes, si tout le réseau de chemin de fer ou de tramway a été démonté dans notre pays alors que d’autres ont su le conserver et l’adapter ?

Pour rappel, les études du grand contournement ont toujours dit qu’il ne règlerait en rien l’encombrement de la rocade, il faut relire le dossier tout simplement.
Plus que de nouvelles infrastructures routières, c’est d’abord d’un fort investissement sur les transports collectifs dont nous avons besoin d’ici les 10 ans qui arrivent. Il est urgent de mettre en œuvre des liaisons TER régulières et cadencées sur St andré de Cubzac, Langon et Libourne et de remettre en service la ligne Blaye st Mariens Bordeaux et d’agir sur la ligne du Verdon avec la mise en œuvre d’un tram train sur la ligne de ceinture. Cet effort combiné en jouant sur les gares de la périphérie, comme celles de Bègles, Pessac, Alouette, Cenon, Arlac, Eysines au croisement de la future ligne D offrira des solutions nouvelles susceptibles d’accompagner le nécessaire changement de comportement des usagers. I

Si je suis d’accord avec Gilles Savary sur la critique de la politique foncière, je ne peux que récuser l’argument qui consiste à dire que les transports en commun sont l’apanage des riches tandis que les gens modestes sont contraints d’utiliser la voiture car il n’ y a pas de grand contournement. (J’attends de voir si la voiture électrique propre rêvée sera l’apanage des bénéficiaires des minima sociaux ?). Il n’ y a pas de classe sociale dominante sur les bouchons de la rocade, en revanche, développer massivement le transport collectif au delà de la CUB s’est mettre en œuvre une politique sociale et écologique dans le sens de l’intérêt général. Je rappelle à Gilles SAVARY, que les transports, dont a la charge le CG 33, sont actuellement parmi les plus chers de France, 25 € l’aller retour Bordeaux Andernos en Trans-Gironde. C’est avec satisfaction que j’apprends la volonté de passer au tarif unique comme dans de nombreux départements. Il est temps que le CG 33 se préoccupe de son réseau de transport.

La prise de position de GILLES SAVARY n’est pas surprenante, il vient comme une roue au secours des pros grand contournement. Sur le dossier. Gilles SAVARY est en fait notre Claude Allègre local, promoteur d’un scientisme dépassé au service du social libéralisme, je préfère l’écologie sociale.

Gérard CHAUSSET Adjoint au MAIRE de MERIGNAC, Vice Président de la CUB

Partager